Agenda
des salons
et des festivals
Annuaire
des professionnels
Formations
et rencontres
professionnelles
Publications
des auteurs
et des éditeurs
Service juridique
et comptable
Offres d’emplois
et annonces

AccueilPublics éloignésLecture et handicaps

Accessibilité et pictogrammes

En 2014, et à la demande de nombreuses médiathèques une réflexion partagée sur la signalétique adaptée pour les lieux du livre a démarré en Bretagne. Après de nombreux temps de travail pilotés par Livre et lecture en Bretagne, des outils à disposition de tous ont été créés.

Recommandations d'accessibilité pour les médiathèques

Rappelons que, dans une démarche inclusive, tout ce qui permet l’accès des plus fragiles et « publics éloignés » facilite la vie de tous.

Voici ici quelques rappels de principes généraux visant à améliorer l'accessibilité des lieux du livre, présentées pour chaque type de handicap.

Accessibilité générale du bâtiment

Cet aspect est pris en charge dans le cadre de la construction du bâtiment, sauf si l'établissement est ancien (rampe d’accès, ascenseur, portes accessibles…).

A consulter, le décret du 20 avril 2017 concernant la mise en accessibilité des établissements recevant du public :

  • Accessibilité des abords du site et places de parking PMR ;
  • Accessibilité du bâtiment (rampe d’accès, portes accessibles, toilettes accessibles, ascenseur) ;
  • Aménagement des circulations verticales et horizontales (espacement entre les rayonnages notamment) ;
  • Accessibilité des postes de travail et de consultation.

 

Pour les personnes aveugles, malvoyantes ou que la lecture fatigue

  • un accès facilité au lieu : chemins d’accès matérialisés, signalétique et outils tactiles ou en braille ;
  • des outils de lecture adaptés : des outils simples et peu onéreux (lunettes grossissantes, loupes de lecture), des outils de lecture plus complexes et plus coûteux comme des logiciels de lecture, des outils numériques en braille, une imprimante braille…et la mise à disposition de lecteurs DAISY.

En savoir plus sur les lecteurs DAISY sur le site de l'AVH

  • des collections adaptées : des livres audio, des livres en grands caractères, des livres en braille (attention le braille est de moins en moins lu par les plus jeunes)

 

Pour les personnes sourdes ou malentendantes

  • Des outils autour de la langue des signes, qui peuvent être par exemple : un film d’accueil en langue des signes française (LSF), des animations en LSF, la formation des bibliothécaires à la langue des signes (au moins à quelques signes d’accueil et de communication)
  • Des collections adaptées pour les sourds (des livres avec des compléments vidéo en LSF par exemple)

 

Pour les personnes dyslexiques

  • une signalétique utilisant une police adaptée : la médiathèque de Vezin-le-Coquet  (35) utilise par exemple la police OPEN DYS
  • des collections adaptées aux personnes dyslexiques : par exemple, lespace Biblio-dys à la médiathèque de Landerneau (29)

Voir sur le site Bibliodys toutes les ressources créées par le groupe de travail régional breton « GT dys ».


Pour les personnes avec un handicap intellectuel

  • une signalétique simple et très accessible (comprenant des pictogrammes si possible)
    Voir ci-après sur cette page la base de pictogrammes créée en Bretagne, utilisable librement.
  • des documents de communication adaptés, en Facile à Lire et à Comprendre (FALC)
    Voir l'exemple de la programmation en FALC du festival rennais Les Tombées de la nuit
  • des collections adaptées (par exemple les démarches de type "Facile à lire")

 

Pour les Personnes à mobilité Réduite (PMR)

Il est impératif de respecter les normes d’accessibilité en vigueur, cf le décret du 20 avril 2017 concernant l’accessibilité des ERP.


Pour un accès facilité de tous les publics

  • Une communication simplifiée : un Guide du lecteur simplifié (en « facile à lire et à comprendre »), un site internet accessible
  • des gestes qui montrent la volonté d’accueil de tous, par exemple : une signalétique dans la langue des personnes quand une communauté est présente en particulier sur le territoire, du matériel pour le change des bébés dans les toilettes (hommes et femmes), et tout autre service « accueillant » (outils de communication en FALC, affichette d'accueil souriante...)
  • des collections très accessibles s’inspirant par exemple de la démarche « Facile à lire »
  • une signalétique simple et accessible : police adaptée, jargon proscrit, pictogrammes
  • une organisation des collections et des services simple et lisible : un plan des espaces, une méthode de classement simplifiée

 


La démarche régionale autour des pictogrammes

Les bibliothèques publiques bretonnes, dont la signalétique est très spécifique et complexe, ont exprimé le souhait de pouvoir utiliser une signalétique adaptée pour les personnes en situation de handicap, notamment pour les personnes en situation de handicap intellectuel, et plus largement pour toutes les personnes en difficulté avec la lecture.

Piloté par Livre et lecture en Bretagne, un groupe de travail régional s’est constitué en 2014 avec pour objectif de proposer une signalétique adaptée à ce public cible dans les bibliothèques. Le « GT pictogrammes »  a rassemblé des bibliothécaires et des experts du champ des handicaps, notamment les associations ADAPEI et ADEPEDA 35.

En mai 2019, 27 pictogrammes ont été créés par la graphiste morbihannaise Hélène Gerber. Ce projet a reçu le soutien du Ministère de la Culture.

Au printemps 2020, Livre et lecture en Bretagne a publié un guide de présentation de la démarche, qui montre notamment les premières utilisations des pictogrammes in situ.

Les pictogrammes sont déjà utilisées dans des médiathèques bretonnes :

  • Pour aider les usagers à s’orienter dès l’entrée et au sein de la médiathèque ;
  • Pour communiquer sur les services proposés par la médiathèque ;
  • Pour proposer des supports de médiation au sein de la médiathèque.
Pictogrammes en médiathèque - premières utilisations
4 photos
Cette galerie de photos illustre les premières utilisations des pictogrammes créés en 2019 par la graphiste Hélène Gerber, pour rendre plus accessibles les lieux du livre.

La base de 27 pictogrammes

logos
logos

Les 27 pictogrammes avec leurs intitulés

fichier zip : les 27 pictogrammes (format .jpg)
fichier zip : les 27 pictogrammes (format .ai)

 

Les 27 pictogrammes sans texte

fichier zip : les 27 pictogrammes (format .jpg)
fichier zip : les 27 pictogrammes (format .ai)