Voir la réponse

Les courants théoriques (20/05/2010)

Question :

Quels sont les différents courants théoriques qui animent le monde des ateliers d'écriture ?


Réponse :

Aleph
Aleph est un centre français de formation à l’écriture (littéraire et professionnelle) : considéré par la presse comme l’atelier d’écriture n° 1 en France (Télérama, Le Nouvel Observateur, Paris-Match), avec plus de 3000 stagiaires par an, le programme le plus complet et des intervenants de qualité : une référence. Il a acquis en 20 ans une expérience unique de la formation et de l’intervention. Sa vocation ? Permettre à chacun de développer ses aptitudes rédactionnelles, soutenir l’éclosion de nouveaux talents, proposer les pratiques neuves dont l’écriture et la lecture ont besoin.
http://www.aleph-ecriture.fr

GFEN
Groupe français d’éducation nouvelle. Tout domaine disciplinaire, l'écriture adultes et enfants, la création …Mode d’intervention : groupes de travail, stages, autres : sur demande d'associations extérieures : Recherches, ateliers (en particulier écriture ou arts plastiques), classes écriture…
http://www.gfen.asso.fr

Oulipo
L’Ouvroir de Littérature Potentielle, fondé en 1960 par Raymond Queneau et François Le Lionnais, propose d’écrire à partir de contraintes. Cette fabrique de littérature peut prendre la forme d’ateliers d’écriture où seront explorées de nouvelles formes issues de nouvelles contraintes.
http://www.oulipo.net

Ciclop
Fondé en 1975, le Ciclop a pour but de contribuer au développement des personnes et des institutions. Nous nous appuyons sur des méthodes non-directives, de créativité et de rencontre interculturelle. Nous proposons des groupes d'expression, de communication, de rencontre, afin de renforcer l'autonomie, la créativité, les facultés d'analyse et de travail en équipe.
Depuis 1982, nous organisons des séminaires de formation à l'animation de groupes et d'ateliers d'écriture ouverts à tous. Notre pratique et nos recherches nous amènent à considérer les difficultés de l'expression écrite comme des problèmes de la communication sociale.
L'animation non directive et les techniques d'écriture spontanée permettent de rétablir une relation positive entre la personne et son texte. Les participants, parce qu'ils se sentent écoutés et acceptés, recouvrent la capacité d'investir réellement leur écriture. Ce nouveau lien constitue la base de progrès durables et d'une évolution sensible de capacités de communication.
Leurs textes, exposés aux autres, entreront dans un processus d'ajustement et de recentrage, une démarche de communication réelle. Ainsi, la chaîne qui lie vision négative du texte et vision négative de soi peut se rompre. Par l'enjeu du texte, par le désir de se faire comprendre, la vie se joue et ce jeu prend tout le sérieux des jeux d'enfants où nous nous sommes construits.
Notre travail s'inscrit dans le courant du développement du potentiel humain. Interdisciplinaire et multiréférentiel, il ne fait l'économie d'aucune interrogation, tout en avançant sur des bases positives. Le désir de communiquer, l'écoute...
http://ciclop.free.fr/

Bing
Il y a bientôt trente ans, Élisabeth Bing inventait “l’atelier d’écriture”, un lieu où chacun part à la rencontre de sa propre écriture, l’affine et la déploie, où le texte se travaille, où chacun devient son propre lecteur. L’atelier d’écriture est aussi un groupe, où les échanges enrichissent le travail de chacun. Destinés à tous publics, les ateliers Bing s’appuient sur la littérature.

La méthode de François Bon
http://remue.net/atel/index.html


Rejoignez-nous sur

Nos newsletters